Pfizer ne fera plus de publicité sur Twitter à cause de l’arrivée d’Elon Musk

Économie

mise à jour le 04/11/22

Être milliardaire ne suffit plus à plaire aux milliardaires comme Albert Bourla, PDG de Pfizer dont le bénéfice net a progressé de 78 %. Son groupe pharmaceutique avait annoncé le 28 juillet 2022 un chiffre d’affaires record de 27,7 milliards de dollars. Son vaccin n’arrête pas le virus, en revanche il attire les dollars !


Alors que Elon Musk achète Twitter pour la somme de 40 milliards d’euros, un vent de contestation se lève au sein de l’État profond qui voit d’un mauvais œil l’arrivée de celui qui promet plus de démocratie, donc moins de censure, sur son média social. C’est pour cette raison que Pfizer a décidé de fuir la plateforme et a suspendu sa publicité. D’autres entreprises veulent faire pression : General Motors, Ford, General Mills (GIS), Oreo (Mondelez), Audi (Volkswagen)… ont emboîté le pas. Selon le Wall Street Journal, « un dirigeant d’une grande agence de publicité a déclaré que environ vingt de ses clients avaient temporairement suspendu leurs dépenses sur Twitter ».

Le propriétaire de Tesla et de SpaceX annonce la manipulation en marche et les répercutions « Twitter a connu une baisse massive de ses revenus, en raison de groupes d’activistes faisant pression sur les annonceurs, même si rien n’a changé avec la modération du contenu et que nous avons tout fait pour apaiser les activistes. Extrêmement foiré ! Ils essaient de détruire la liberté d’expression en Amérique. »

Elon Musk n’en est pas à son coup d’essai concernant les boycotts qu’il subit. L’Open Society Foundation de George Soros pointait le risque que la plateforme Twitter devienne un cloaque de désinformation : «Vos dollars publicitaires peuvent soit financer le projet de vanité de Musk, soit lui demander des comptes. Nous vous demandons d’exiger que Musk respecte ces normes de base de confiance et de sécurité de la communauté, et de retirer vos dépenses publicitaires de Twitter si ce n’est pas le cas. »

Elon Musk n’est pas très apprécié par Pfizer et Soros depuis ses divers soutiens aux peuples. En effet il avait rejoint la cause des routiers contre le pass vaccinal (Freedom Convoy 2022 : le convoi pour la liberté 2022). À cette occasion, Elon Musk avait lancé : « Il semble étrange que l’Onu n’ait toujours pas publié les taux de mortalité mondiaux de 2020. » « Si vous effrayez suffisamment les gens, ils exigeront la suppression de la liberté. C’est la voie de la tyrannie. » Loin d’être un soutien invétéré de la vaccination, Elon Musk avait aussi répondu au rédacteur en chef du magazine Time, Edward Felsenthal, concernant la vaccination : « Je suis contre le fait de forcer les gens à se faire vacciner. » « Rendez aux gens leur putain de liberté. »

L’homme le plus riche du monde ne semble pas en phase avec ses camarades milliardaires et bouscule le pouvoir en place d’un Soros, qui, à 92 ans, va devoir laisser place à un nouveau monde. En attendant, vous ne verrez plus de publicité Pfizer sur Twitter et c’est plutôt une bonne nouvelle.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !