Le président de l’Assemblée de Guyane, Gabriel Serville, se demande si l’Etat ne raconte pas des mensonges sur la crise sanitaire

Politique, Santé

mise à jour le 26/09/21

 

Les messages alarmistes importés par le gouvernement français aux Antilles ne passent pas inaperçus. Face aux opposants du passe sanitaire, Gabriel Serville, le président de l’Assemblée de Guyane, accompagné de trois élus, s’est rendu devant préfecture de la Guyane et a opposé de très forts doutes concernant la crise sanitaire vendue par l’Etat français :

« J’ai compris mardi, quand j’ai annoncé ma volonté de me rendre dans les hôpitaux pour pouvoir mettre en relation ce qui est dit et ce qui se pratique… parce que j’ai des amis médecins dans les hôpitaux qui me délivrent très souvent des messages qui sont très différents des messages officiels. Donc je considère qu’en notre qualité d’élu, nous irons sur terrain afin de nous rendre compte de ce qui se passe réellement et de la façon dont les choses se passent. »

Aux Antilles, les mensonges du gouvernement français font face à une population sur-déterminée et des élus qui ont le courage de parler, comme le député martiniquais Jean-Philippe Nilor, dans une vidéo postée sur Facebook.

Intervention complète du Président de l’Assemblée de Guyane, Gabriel Serville.

Marcel D. pour Le Média en 4-4-2

partage cet article !