Le gendarme des marchés financiers américains (SEC) intente une action en justice contre la plateforme LBRY

31 mars 2021 | Économie, Société

LBRY attaqué en justice par la SEC l'avenir de la crypto-monnaie en question

La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis accuse la plateforme LBRY de vendre des titres non enregistrés. LBRY se défend et explique en quoi ces accusations pourraient détruire l’industrie des cryptomonnaies aux États-Unis.

Open source et décentralisée, LBRY est une plateforme de publication de contenu multimédia gérée par ses utilisateurs. Considérée comme le « YouTube de la blockchain », LBRY est alimentée par les LBRY Credits (LBC), une cryptomonnaie utilisée pour publier et acheter du contenu sur la plateforme, entre autres.

Selon les documents judiciaires déposés par la SEC, entre au moins le mois de juillet 2016 et février 2021, LBRY a vendu des titres d’actifs numériques sous la forme de LBRY Credits à de nombreux investisseurs, y compris des investisseurs basés aux États-Unis.

Par cette action en justice, la SEC demande une injonction permanente interdisant à LBRY de vendre d’autres tokens.

La réponse de LBRY

Dans le sillage du dépôt de cette plainte, l’équipe de LBRY a mis en ligne un site Web dédié à sa défense et à la contestation des accusations de la SEC.

La start-up souligne que la SEC avance une nouvelle standardisation agressive et dévastatrice qui ferait de presque tous les tokens des valeurs mobilières.

L’équipe de LBRY affirme que le point de vue adopté par la SEC est relativement néfaste et qu’il compliquera considérablement la création de nouvelles entreprises dans le secteur de la blockchain

LBRY qualifie donc cette action en justice d’une attaque généralisée contre le marché américain des cryptomonnaies.

Lire l’article