L’Autriche cherche des agents pour contrôler les non-vaccinés, qui risquent une amende de 3 600 euros

Ingénierie sociale, Politique

mise à jour le 23/12/21

Une bonne dictature cherche toujours ses sous-fifres pour faire le sale boulot. La différence avec les heures les plus sombres de notre histoire : il n’est pas question de vérifier la circoncision mais la vaccination. Plus le temps passe et plus les similitudes avec l’époque du petit moustachu Hitler, ouvrent des perspectives qu’on croyait révolues. J’entends encore notre gouvernement nous répéter chaque jour « Plus jamais ça ! Plus jamais ça ! Plus jamais ça ! »


Hasard géographique, le premier pays à mettre en place sa petite gestapo, c’est l’Autriche, pays du petit moustachu, dans la ville de Linz, sa ville natale. A partir du 1er février, la vaccination obligatoire s’appliquera en Autriche pour les plus de 14 ans. Ceux qui ne veulent toujours pas se faire vacciner s’exposent à de lourdes amendes — jusqu’à 3 600 euros comme le souligne le site Heute. La ville qui compte 200 000 habitants a un taux de vaccination qui ne plaît pas au gouvernement, seulement 63 %. Pour remédier aux récalcitrants qui pensent que leur immunité naturelle leur suffit, la ville a décidé d’engager des inspecteurs de vaccination et de les rémunérer grassement à hauteur de 2774 euros, avec 13e et 14e mois,. La collaboration, c’est dégueulasse, mais ça paie.

Sur le site d’offres d’emplois de la ville — que vous pouvez retrouver ici — la demande de recherche de ces petits chasseurs de non-vaccinés se présente ainsi :

« Souhaitez-vous travailler dans l’administration de la ville de Linz dans le domaine des droits et taxes ? Vous aimez travailler avec la législation et les procédures administratives ? Alors devenez membre de l’équipe d’administration de la ville de Linz ! »

Vos tâches

  • Préparation des ordonnances pénales sur la base de la loi fédérale sur la vaccination obligatoire contre le CovidT-19
  • Traitement des recours contre les ordonnances pénales et préparation des conclusions pénales
  • Tâches administratives
  • Organisation des exécutions (si les pénalités administratives ne sont pas payées).

Vous entendez le bruit des bottes que nous prépare le gouvernement Macron avec le pass vaccinal à la rentrée ? Il est peut être temps de réagir avant l’ouverture de la chasse. Sinon la prochaine étape, c’est les camps.

Marcel D. pour Le Média en 4-4-2

partage cet article !