La tentative de censure continue : après la loi AVIA voici le permis Internet

Politique, Science et technologie

mise à jour le 12/02/21

Censure

Coraline Abadie, députée LaREM, prétextant vouloir régler les problèmes de harcèlement des jeunes sur internet, propose sans sourciller une seconde le permis internet.

C’est à l’Assemblée nationale que la députée a fait la proposition grotesque d’un permis internet pour avoir le droit de s’exprimer sur la toile.

De toute évidence, après la très controversée loi AVIA qu’il n’a pas réussi à faire passer, le gouvernement change de stratégie et se sert du harcèlement pour nous imposer et justifier le bâillonnement sur internet. La députée nomme cette censure de la « citoyenneté numérique ».

Entre la loi AVIA, la déclaration de Macron sur les 66 millions de procureurs et maintenant le permis internet, le gouvernement multiplie les aveux de faiblesse qui témoignent d’un constat : la propagande ne marche pas aussi bien qu’il l’aurait souhaité.

Face au réveil de conscience de la population, le gouvernement essaie de répliquer, mais de façon grossière et maladroite. Les tentatives de censure nous apportent sur un plateau la démonstration d’une panique généralisée. C’est très bon signe !

partage cet article !