Covid-19 : Facebook interdit de critiquer la politique vaccinale

Politique, Santé

mise à jour le 09/02/21

Les réseaux sociaux Facebook et Instagram ont étendu la liste des informations qu’ils estiment fausses au sujet du coronavirus et de la campagne de vaccination. Le contrôle des « fake news » dans les publicités est désormais étendu aux messages.

Facebook a annoncé le 8 février 2021 redoubler d’efforts en faveur de la vaccination contre le coronavirus, avec toujours plus d’informations sur les campagnes nationales et des mesures renforcées contre les rumeurs répandues par les groupes anti-vaccins, au travers d’une « campagne mondiale pour promouvoir des informations faisant autorité sur les vaccins contre le Covid-19 ». Sont interdites :

  • les allégations selon lesquelles le Covid-19 n’est pas une pandémie ou n’est pas plus dangereux qu’une grippe. ;
  • les allégations selon lesquelles les mesures de distanciation sociale prises par le gouvernement sont un moyen d’installer la 5G ;
  • les allégations selon lesquelles un groupe de personnes est immunisé ou ne meurt pas du Covid-19 (p. ex. les enfants) ;
  • les allégations selon lesquelles il existe un « remède » contre le Covid-19 jusqu’à ce que et à moins que l’OMS ou d’autres organisations sanitaires de premier plan ne confirment l’existence d’un tel remède.

Cette nouvelle politique de Facebook intervient alors que le réseau a été accusé de favoriser le camp démocrate lors de l’élection présidentielle américaine et que le gouvernement français a lancé la campagne de vaccination anti-Covid-19 avec les vaccins de Pfizer/BioNtech et Moderna. La censure par Facebook, c’est pour notre bien. Quiconque en doute sera banni !

Lire la suite de l’article sur RT France…

partage cet article !