Covid-19 : deux études montrent que le virus n’aime pas le soleil

13 avril 2021 | Santé, Société

Exposition au Soleil

La lumière du soleil pourrait avoir un effet protecteur contre le Covid-19. C’est ce que suggèrent deux études publiées récemment. La première observant une mortalité moindre dans les zones où l’exposition est accrue. La seconde faisant état d’une désactivation particulièrement efficace du coronavirus par exposition au soleil. 

Une exposition accrue  pourrait aider à limiter le nombre de décès dû à la Covid-19

Bonne nouvelle pour ceux qui aiment se prélasser au soleil : une exposition accrue — aux UVA en particulier, qui représente 95 % de la lumière ultraviolette que nous recevons du Soleil — pourrait aider à limiter le nombre de décès dû à la Covid-19. C’est ce que des chercheurs de l’université d’Édimbourg (Écosse) annoncent aujourd’hui après avoir comparé les chiffres de mortalité aux niveaux d’UV dans près de 2.500 comtés des États-Unis entre janvier et avril 2020. Des analyses répétées en Angleterre et en Italie semblent le confirmer.

Un effet vitamine D ? Non, répondent les chercheurs. Car ils ont pris soin de se concentrer sur des zones présentant des niveaux d’UVB insuffisants pour produire de la vitamine D de manière significative dans le corps.

Une observation à préciser

Les chercheurs de l’université d’Édimbourg avancent une autre hypothèse. L’exposition au soleil entraîne une libération d’oxyde nitrique — du monoxyde d’azote (NO) — par la peau. Or des études en laboratoires ont déjà montré que cela peut réduire la capacité du SARS-CoV-2 responsable de la Covid-19 à se répliquer.

Il se pourrait aussi que ces résultats soient en lien avec le fait — montré par les mêmes chercheurs par le passé — qu’une exposition accrue au soleil est liée à une meilleure santé cardiovasculaire, avec une pression artérielle plus basse

Peut-être faut-il y voir un lien avec les travaux publiés récemment par des chercheurs de l’université de Californie (États-Unis). Ils rapportaient qu’une exposition au soleil permettait, dans la pratique, de désactiver le coronavirus responsable de la Covid-19 huit fois plus vite que le prévoient les modèles. Peut-être grâce à une action encore non identifiée des UVA, justement…

Le soleil et la chaleur vont-ils faire disparaître le coronavirus ?

Selon une récente étude brésilienne, jusqu’à 25 degrés, la transmission du SARS-CoV-2 baisse significativement. Au-delà, elle se stabilise. La chaleur pourra donc, peut-être, nous aider à réduire le nombre de cas, mais elle ne pourra pas, sans nos comportements collectifs, enrayer l’épidémie.