Amazon contraint ses salariés à uriner dans des bouteilles

mise à jour le 10/04/21

Alors que depuis quelque temps, Amazon essaie de redorer son image, une nouvelle affaire vient apporter la preuve du traitement déplorable qu’elle réserve à ses salariés. Certains se sont plaints des mauvaises conditions de travail et ont affirmé être obligés d’uriner dans des bouteilles.

Des excuses pour se justifier d’un problème évident de mauvaises conditions de travail

Au mois de mars de cette année, le géant du commerce en ligne Amazon a nié les allégations selon lesquelles certains employés de la firme – notamment les chauffeurs – étaient obligés d’uriner dans des bouteilles. De son côté, le représentant américain Mark Pocan avait également critiqué Amazon sur Twitter concernant le fait que l’entreprise se qualifiait de progressiste, alors qu’elle était notoirement antisyndicale, étant donné les nombreuses plaintes des travailleurs concernant des salariés devant uriner dans des bouteilles.

La tactique d’Amazon n’a pas été particulièrement efficace, dans la mesure où cela a incité de nombreuses personnes à dévoiler au grand jour que certains de ses salariés sont bel et bien obligés d’utiliser des bouteilles pour uriner. Face au scandale, Amazon n’a pas eu d’autre choix que de reconnaitre ses torts et de s’excuser. Dans un article de blog publié le 2 avril, l’entreprise s’est ainsi spécifiquement excusée auprès de Mark Pocan concernant les réponses données à son tweet. Amazon a également reconnu que le contenu de ses réponses au tweet était incorrect.

Mais ces excuses sont loin d’être suffisantes dans la mesure où de nombreux interlocuteurs d’Amazon ont souligné le fait que les chauffeurs n’étaient pas les seuls concernés. En effet, certains salariés travaillant en entrepôts sont également obligés d’utiliser des bouteilles pour uriner. Dans ces cas-là, c’est surtout le manque de pauses accordées au personnel qui a été mis en exergue, a noté CBS News. En fait, les employés dans les entrepôts d’Amazon ne disposeraient que de 15 minutes de pause, les toilettes étant alors trop éloignées des postes de travail pour pouvoir effectivement s’y rendre pour se soulager.

Lire l’article

partage cet article !