Albert Bourla, PDG de Pfizer, refusant de répondre aux questions sur les vaccins à Davos

Insolite, Santé

mise à jour le 19/01/23

Lors du célèbre forum de Davos en Suisse, qui réunit des patrons de multinationales, des banquiers, des milliardaires, de puissants responsables politiques et des intellectuels influents du monde entier, les journalistes Ezra Levant et Avi Yemini de Rebel News se sont rendus sur place pour interroger le PDG de Pfizer, Albert Bourla.


Les journalistes ont abordé des questions cruciales sur les vaccins, notamment sur le fait que les vaccins n’arrêtent pas la transmission, une information que Pfizer a cachée aux citoyens « Quand avez-vous su que les vaccins n’arrêtaient pas la transmission ? Combien de temps l’avez-vous su sans le dire publiquement ? Pourquoi avez-vous gardé cela secret ?« . Ils ont également demandé des excuses pour avoir gardé cette information secrète, ce qui a conduit à des restrictions dans le monde et a l’exclusion d’une partie de la population mondiale.

Les journalistes ont également exigés des réponses sur les problèmes de santé liés aux vaccins, comme les attaques cardiaques « Êtes-vous inquiet pour la responsabilité du produit ? Êtes-vous inquiet pour la myocardite ? Que pensez-vous des décès soudains et des jeunes hommes qui tombent malades de crise cardiaque tous les jours ? » et sur les allégations de pratiques commerciales trompeuses « Pfizer a payé 2,3 milliards de dollars d’amendes pour une publicité trompeuse. Etes-vous sous enquête comme vous l’étiez avant pour votre publicité trompeuse ? » Malheureusement, Albert Bourla n’a pas été très coopérateur.

Voici le commentaire des journalistes de Rebel News concernant cet évènement : « Aujourd’hui, nous avons vraiment prouvé que, lorsqu’il s’agit de demander des comptes à l’establishment, les journalistes citoyens sont les seuls à qui on peut faire confiance . Tout le monde est tout simplement trop compromis. Entre Avi et moi, nous avons posé 29 questions. Tout ce que nous voulions demander au PDG de Pfizer depuis trois ans – de combien il a personnellement profité de la pandémie, à combien il a payé d’autres pour promouvoir ses vaccins, à des questions importantes sur le moment où il a su que ses vaccins n’étaient pas réellement arrêter la transmission, et pourquoi il a gardé le secret. »

Le Média en 4-4-2.


Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous ne recevons aucune aide de la part de l’État français ou de tout autre gouvernement étranger, nous ne sommes pas soutenus par la publicité et n’avons pas de mécène qui nous finance avec des millions. Nous sommes un média créé par le peuple et pour le peuple. Nous sommes une organisation indépendante. Notre seul objectif est de servir la communauté sans être influencés par des intérêts extérieurs.

Notre indépendance a un coût et nous sommes entièrement financés par les dons de personnes comme vous. Si vous appréciez notre travail et que vous souhaitez nous aider à continuer à offrir une information de qualité, nous vous invitons à faire un don.

Votre contribution, quelle que soit sa taille, nous permettra de couvrir des sujets importants qui peuvent parfois être ignorés par les médias traditionnels. Grâce à votre soutien, nous pourrons continuer à être un média créé par le peuple et pour le peuple.

Nous espérons sincèrement que vous serez en mesure de nous soutenir dans notre mission et nous vous remercions de tout cœur pour votre générosité.

Pour nous soutenir financièrement :

De l’équipe du Média en 4-4-2.


 

partage cet article !