Shanti de Corte est morte à 23 ans, euthanasiée en Belgique pour douleur psychologique

Santé

mise à jour le 07/10/22

Shanti de Corte, 23 ans, victime des attentats de Bruxelles, est morte euthanasiée en mai dernier, révèle une enquête du média publique belge RTBF. Elle avait survécu aux attaques mais ne supportait plus les douleurs psychiques liées au traumatisme, d'après le média belge.

Une jeune victime de l’attentat de Bruxelles, s’est faite euthanasier le 7 mai dernier, car elle n’arrivait plus à vivre avec sa souffrance psychique, annonce le média belge la RTBF. Depuis plus de six ans, Shanti de Corte, 23 ans, tentait de se remettre du choc causé par l’attentat de l’aéroport de Zaventem de 2016, qui l’a traumatisée mais pas blessée.


Au printemps dernier, sa demande d’euthanasie a été acceptée par la Commission fédérale de contrôle et d’évaluation de l’euthanasie, au motif d’une « souffrance psychique irrévocable et permanente »Elle est morte entourée de sa famille.

Elle a fait sept demandes d’euthanasie

Le 22 mars 2016, Shanti de Corte s’apprête à prendre l’avion pour Rome, avec 90 autres élèves de son établissement scolaire de la province d’Anvers, relate l’enquête du média belge. Les terroristes sont à quelques mètres du groupe lorsqu’ils déclenchent leur ceinture explosive et tuent 16 personnes. Elle n’est pas blessée mais comme ses camarades, elle est traumatisée par ce qu’elle a vu et ce qu’elle a vécu.

Lire la suite…

partage cet article !