Martine Wonner se défend en justice contre les diffamations du collectif « FakeMed »

4 juin 2021 | Politique, Société

Attaquée à son tour par FakeMed, qui la menace de radiation de l’Ordre des médecins en raison de ses prises de positions contre les directives absurdes du gouvernement durant ce coronacircus, Martin Wonner se défend en justice.

FakeMed : des serials diffamateurs

FakeMed n’en est pas à son coup d’essai, puisque c’est ce collectif qui a décidé d’attaquer également tout essai clinique qui n’entrerait pas dans les clous des directives médicales prescrites par les autorités sanitaires. Chantre du « vertue signaling », si pour eux le traitement du Pr Raoult à base d’hydroxychloroquine est dangereux, il n’en est évidemment rien du Remdesivir et du Rivotril.

On retrouve également ce collectif derrière des plaintes déposées envers des médecins qui prescrivent de l’homéopathie. Tout est bon pour ternir les remèdes qui ne rapportent pas un rond à l’industrie pharmaceutique. FakeMed serait-il un collectif de lobbyistes ?

Défendue par l’avocat Maître Carlo Alfredo BRUSA, voici le communiqué de presse :