Les effets Covid-19 : une créatrice de robes de mariée baisse les bras

Économie

mise à jour le 17/03/21

Robe Mariée

Après s’être battue pendant un an pour relancer son activité mise à mal par la crise sanitaire et les confinements successifs, Marjorie Boyard, créatrice de robes de mariées à Bordeaux, jette l’éponge. Un choix douloureux, mais nécessaire, estime-t-elle.

La créatrice a subi de plein fouet la crise sanitaire

Elle hésite. Se dit un peu perdue, mais pourtant sereine. Sûre de son choix. « Je ne veux plus subir, j’ai décidé de me retirer du jeu », affirme-t-elle, non sans émotion.

Voilà dix ans que Marjorie Boyard crée des robes de mariées sur mesure. Son atelier, situé cours de la Somme, elle le quitte dans un mois, « pour ce qui ressemble à une fermeture définitive ». La créatrice a subi de plein fouet la crise sanitaire. Les mariages sont annulés les uns après les autres, l’absence de perspective ne permet pas à ses clientes potentielles de se projeter… Résultat : « Nous n’avons pas eu de saison 2021. Les mariés ne sont pas au rendez-vous », constate-t-elle, non sans amertume.

Un premier confinement dans la sérénité

Pourtant il y un an, quand le premier confinement arrive, Marjorie Boyard n’envisage pas une seconde le scénario du pire. « Le 15 mars 2020, c’était le dernier jour de shooting pour la collection de la saison 2020-2021. J’étais pleine d’espoirs, de projets et d’envies, j’étais dans une énergie de battante », se souvient-elle.

« Encore une journée où il ne va pas se passer grand-chose »

C’est au deuxième confinement que la motivation de Marjorie a commencé à flancher. « On est usée, fatiguée, on ne voit rien arriver… Après m’être adaptée, avoir proposé de nouvelles idées, je me suis épuisée », reconnaît-elle.

Séparation douloureuse

Après quelques jours de vacances hivernales, Marjorie revient avec la conviction que le choix qu’elle s’apprête à faire, certes douloureux, est le bon. « J’ai testé des choses, et c’était la solution la plus adaptée à la situation. » Atelier confidentiel s’apprête donc à fermer ses portes.
Marjorie ne camoufle pas ses larmes en contemplant d’anciens croquis, préparés pour des mariées de 2020.

En 2020 : – 34,1 % de mariages en moins qu’en 2019

En 2020, 148 000 mariages ont été célébrés. Un recul historique de – 34,1 % par rapport à 2019 selon l’Insee. En effet, les célébrations de mariages ont été interdites durant le confinement du printemps, puis autorisées, mais avec une stricte limitation du nombre d’invités. De nombreux mariages ont ainsi été annulés et des projets de mariages reportés.

Lire l’article…

partage cet article !