La première personne non binaire d’Australie demande l’abolition de la Fête des Mères

Politique

mise à jour le 28/05/22

Norrie May-Welby, qui est née homme, a subi une opération de changement de sexe à 28 ans. Elle a déclaré que le terme « mère » n’était pas réservé aux femmes : « Ce n’est pas spécifique au sexe. Je pense que le maternage est instinctif chez tous les mammifères, quel que soit leur sexe biologique. » Norrie, 60 ans, a remporté une bataille devant la Haute Cour en 2014 en Nouvelle-Galles du Sud pour être identifiée comme n’appartenant à aucun sexe.


Dans une décision unanime, la plus haute cour d’Australie a autorisé le registre des naissances, des décès et des mariages de l’État à enregistrer le sexe d’une personne comme « non spécifique ». Dans le sport par exemple, seul les femmes transgenres peuvent gagner les compétions grâce au taux de testostérone d’une vie d’avant. Maintenant, Norrie, qui est née en Écosse, appelle à un débat sur le terme Fête des Mères avant la journée spéciale du dimanche 8 mai (c’est la date en Australie et le 29 mai en France).

La rédaction du 4-4-2 lui conseille de lancer un débat sur la Fête des Pères qui aura lieu le 4 septembre dans son pays. Malheureusement, Norrie a loupé la Fête des Cons qui s’est tenue en France à Clisson le 30 avril, mais le 26 octobre elle pourra participer à une fête mondiale transgenre, la Fête des Pâtes. L’essentiel est qu’on ne parle pas de la flambée des prix. Rien que sur les coquillettes : + 57 % en un an !

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !