Face à la critique Merkel abandonne les restrictions pour Pâques et demande pardon

Politique, Santé

mise à jour le 25/03/21

Merkel - Jonas Schmidt

Critiquée de toutes parts, Angela Merkel est obligée de revenir sur les mesures restrictives prévues en Allemagne pour Pâques. Elle joue la carte démagogique et « demande pardon à tous les citoyens ».

Angela Merkel a reconnu mercredi avoir fait « une erreur »  en voulant durcir pour le long week-end de Pâques les règles sanitaires anti-Covid en Allemagne et a confirmé l’abandon de ce projet qui avait provoqué des critiques de toutes parts.

Angela Merkel a renoncé à la principale décision prise après douze heures de discussions : mettre le pays sous cloche pour le long week-end de Pâques, pendant cinq jours, avec fermeture de tous les commerces, et avec des offices religieux organisés par visioconférence.

Vives Critiques

Mercredi, la dirigeante a dû convoquer au pied levé une nouvelle réunion de crise avec les seize États régions, deux jours seulement après un sommet anti-Covid qui a cristallisé tous les mécontentements.

« Pas de plan, pas d’imagination »​, a sévèrement résumé mercredi le quotidien conservateur Die Welt.

Lire l’article

partage cet article !