D’après les critères de l’Insee deux millions de personnes seraient touchées par la pauvreté

29 mai 2021 | Économie, Société

Pauvreté

Le seuil de pauvreté est une donnée connue et suivi depuis longtemps. Il regroupe toutes les personnes dont le niveau de vie est inférieur à 60 % du niveau de vie moyen (soit 1 063 € par mois pour une personne seule). Elles sont environ 10 millions en France dans ce cas. En revanche, l’Insee ne s’était pas penché jusqu’à présent sur les personnes encore plus fragiles, celles dont l’état pourrait être qualifié de « grande pauvreté ».

Un cumul de difficultés

Dans une étude publiée jeudi 27 mai, l’institut de statistique comble ce manque en proposant pour la première fois une définition et un chiffrage. La grande pauvreté, résume Julie Labarthe, chef de la division des revenus et du patrimoine des ménages de l’Insee, « est l’état des personnes qui connaissent durablement des grandes difficultés économiques et sociales ».

Pour quantifier cette grande pauvreté, l’Insee a combiné deux critères. D’abord, évidemment, celui du revenu, en retenant les personnes disposant de moins de la moitié du revenu médian (soit 930 € en 2018). Ensuite celui des privations dans la vie quotidienne, en isolant les ménages touchés par de multiples privations, incapables par exemple de chauffer leur logement, de régler leurs factures d’eau ou d’électricité, de se payer un vrai repas tous les deux jours ou de s’offrir des loisirs.

Environ cinq millions de personnes répondent au premier critère, autant au second. 1,6 million d’entre elles cumulent les difficultés et se retrouvent dans les deux à la fois, relevant donc de la catégorie grande pauvreté. Ce chiffre ne recense toutefois que les personnes ayant « un logement ordinaire » et oublie celles hébergées en Ehpad, en foyers, en communauté, en caravane ou même sans domicile.

En affinant l’analyse pour ces cas un peu particuliers (ce qui conduit à exclure les détenus ou les religieux), l’Insee abouti à la conclusion que « 1,9 million de personnes sont en situation de grande pauvreté et 170 000 sont susceptibles de l’être », même si les données manquent parfois. Ce qui porte donc le total à « environ 2 millions ».

Lire l’article…