Corée du Nord sur l’Ukraine : « L’époque où les États-Unis régnaient en maîtres est révolue »

Politique

mise à jour le 27/02/22

Le ministère des Affaires étrangères de la Corée du Nord publie un commentaire sur son site Web qui accuse les États-Unis d'être responsables de la crise ukrainienne.

Les actions américaines qui « ne tiennent pas compte » des préoccupations russes en matière de sécurité sont une « cause profonde de la crise ukrainienne », a déclaré samedi le ministère nord-coréen des Affaires étrangères par la voix de Ri Ji Song, membre de la Société pour l’étude de la politique internationale nord-coréenne.
Voici le texte traduit par nos soins — texte original ici — et totalement tronqué par les médias mainstream :
.
Traduction complète du texte nord-coréen
.
Le plus grand danger auquel le monde est à présent confronté est l’autoritarisme et l’arbitraire des États-Unis et de ses forces vassales qui ébranlent les fondements de la paix et de la stabilité internationales.

La structure des relations internationales se transforme en une nouvelle guerre froide, fondée sur la mentalité unilatérale et injuste de la guerre froide des États-Unis et de sa politique extérieure de formation de blocs. Les situations politico-militaires sont de plus en plus conflictuelles et engendrent de nouvelles tensions dans le monde entier.

Rétrospectivement, le déclenchement des deux guerres mondiales qui ont entraîné d’horribles calamités et des pertes considérables est dû à la cupidité de l’impérialisme, et les guerres, grandes et petites, qui ont eu lieu sur la terre au siècle dernier sont liées, sans exception, aux tentatives d’ingérence des impérialistes dans les affaires intérieures des autres.

Le raid aérien mené par l’OTAN contre la Yougoslavie à la fin du siècle dernier a été en particulier, l’occasion de mettre en lumière l’étendue de l’hypocrisie du discours des États-Unis et de l’Occident prônant la paix et la stabilité mondiales, vantant l’intégrité territoriale et la sauvegarde de la souveraineté, tout en exposant sans travestissement qui est le véritable destructeur de la paix et de la stabilité internationales.

La guerre d’Irak, la guerre d’Afghanistan et les autres « révolutions de couleur » qui ont provoqué la tragédie du 21e siècle démontrent clairement que les États-Unis et l’Occident cherchent à imposer leurs politiques d’hégémonie par tous les moyens.

Dans l’ordre international actuel tel qu’il est devenu, une loi immuable est que des graines de discorde sont semées dans chaque région et pays où les États-Unis interviennent, et que les relations entre les États se détériorent.

La cause profonde de la crise ukrainienne réside également dans l’autoritarisme et l’arbitraire des États-Unis qui se sont accrochés à la seule sanction et pression unilatérale tout en ne poursuivant que l’hégémonie mondiale et la suprématie militaire au mépris de la demande de sécurité légitime de la Russie.

Ce n’est pas sans raison que experts et médias internationaux font remarquer que le facteur contribuant à la crise ukrainienne est le déséquilibre des forces en Europe dû à l’expansion unilatérale de l’OTAN et à sa menace, ainsi qu’à la grave menace qui pèse sur la sécurité nationale de la Russie.

Les États-Unis qualifient leur propre ingérence dans les affaires intérieures des autres de « juste » pour la paix et la stabilité du monde, mais dénoncent sans raison valable les mesures d’autodéfense prises par d’autres pays pour assurer leur propre sécurité nationale comme une « injustice » et une  » provocation » — ce n’est que l’arrogance du style américain et son deux poids deux mesures.

L’époque où les États-Unis régnaient en maîtres est révolue.

La tendance actuelle devrait amener les États-Unis à ne plus recourir à l’arbitraire et à l’impérialisme qui perturbent la paix et la stabilité internationales.

Ri Ji Song

Chercheur, Société pour l’étude de la politique internationale

Traduction Le Média en 4-4-2

partage cet article !