Christophe Barbier persiste et signe : les non-vaccinés doivent renoncer à la liberté

Santé

mise à jour le 25/12/20

Christophe Barbier n’en démord pas, la vaccination est une merveille à laquelle les Français doivent se soumettre de bon gré. Aller à l’encontre de cette prouesse, de ce vaccin fabriqué en six mois et dont on ne connaît pas les effets secondaires à long terme, n’entre pas en compte de son logiciel. Il faut donc accepter ce fameux « passeport sanitaire » ou « passeport vert » ou encore « passeport de merde » pour les plus virulents.

Ce laissez-passer vous permettra d’acheter un livre, de voyager, d’aller au cinéma, de travailler ou peut-être même d’aller au Bois de Boulogne vers deux heures du matin pour, évidemment, ramasser des champignons. Ce passeport est une sorte de capote géante qui vous permettra d’entrer partout sans être infecté, surtout si vous croisez cette race humaine rétive à la vaccination et certainement contaminée par ce monstrueux virus qui tue 0,05 % de la population.

Mais que voit Christophe Barbier chez ceux qui ne veulent pas de la vaccination ? Il y voit des complotistes qu’il faut ramener dans les rangs de façon très subtile, avec ce passeport magique qui donne accès au travail, au cinéma et aux putes (celles du bois de Boulogne et non celles qui font le tour des plateaux télé pour vendre leurs services).

Être vacciné pour être libre, voilà le deal !

 

partage cet article !