#QatarGate : le Parlement européen ouvre une procédure pour lever l’immunité de deux députés européens

Justice, Politique

mise à jour le 04/01/23

Le Parlement européen a lancé une procédure d'urgence pour lever l'immunité de deux de ses députés dans le cadre d'une enquête sur une présumée corruption impliquant des pots-de-vin offerts par le Qatar.

Le Parlement européen a annoncé lundi qu’il avait ouvert une procédure d’urgence pour lever l’immunité de deux de ses députés, Andrea Cozzolino et Marc Tarabella, tous deux membres du groupe des sociaux-démocrates européens (S&D), dans le cadre d’une enquête sur une présumée corruption impliquant des pots-de-vin offerts par le Qatar à des fonctionnaires et fonctionnaires européens.


La demande émane des autorités judiciaires belges et a été approuvée par la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, qui a promis que « tous les services et commissions » donneraient la priorité à cette procédure afin de la conclure le 13 février, lors de la deuxième session plénière du Parlement européen de l’année.

Plusieurs fonctionnaires actuels et anciens de l’UE sont inculpés dans cette affaire, qui est liée à de l’argent prétendument offert par le Qatar et le Maroc pour promouvoir une image positive du Qatar et influencer les institutions de l’UE, notamment en permettant aux Qataris de voyager sans visa dans l’Union européenne.

Parmi les personnes accusées figurent l’eurodéputée socialiste grecque Eva Kaïli, qui a été limogée en tant que vice-présidente du Parlement européen, et son partenaire de vie, l’Italien Francesco Giorgi, qui est l’assistant de l’eurodéputé Andrea Cozzolino. Kaïli et Giorgi sont actuellement en détention provisoire en Belgique, tout comme l’ancien député européen socialiste italien Pier-Antonio Panzeri et Niccolo Figa-Talamanca, qui dirige une ONG.

Le scandale Kaïli à peine éclaté, la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, nommait son beau-frère Matthew Tabone son nouveau chef de son cabinet particulier (15 000 à 20 000 €/mois). Toute réflexion faite, Roberta Metsola a fini par  le rétrograder au rang de simple assistant, en toute déontologie, mais en restant « en famille ».

Le Média en 4-4-2.


Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous ne recevons aucune aide de la part de l’État français ou de tout autre gouvernement étranger, nous ne sommes pas soutenus par la publicité et n’avons pas de mécène qui nous finance avec des millions. Nous sommes un média créé par le peuple et pour le peuple. Nous sommes une organisation indépendante. Notre seul objectif est de servir la communauté sans être influencés par des intérêts extérieurs.

Notre indépendance a un coût et nous sommes entièrement financés par les dons de personnes comme vous. Si vous appréciez notre travail et que vous souhaitez nous aider à continuer à offrir une information de qualité, nous vous invitons à faire un don.

Votre contribution, quelle que soit sa taille, nous permettra de couvrir des sujets importants qui peuvent parfois être ignorés par les médias traditionnels. Grâce à votre soutien, nous pourrons continuer à être un média créé par le peuple et pour le peuple.

Nous espérons sincèrement que vous serez en mesure de nous soutenir dans notre mission et nous vous remercions de tout cœur pour votre générosité.

Pour nous soutenir financièrement :

L’équipe du Média en 4-4-2.


 

partage cet article !