Olivier Véran et Jean Castex, le binôme inoculateur, annoncent la 4e dose

Politique, Santé

mise à jour le 13/03/22

La 4e dose est déjà là. Olivier Véran et Jean Castex, le binôme inoculateur, ouvrent le bal de rentrée avec la 4e dose. Alors que les Français n’ont pas encore goûté aux vacances, ni même à la liberté de piquer une tête à la piscine municipale — pour ce lundi 14 mars — sans y présenter un pass vaccinal, le gouvernement semble vouloir leur rappeler que l’épée de Damoclès est toujours au-dessus de leurs têtes.


En déplacement vendredi 11 mars en Isère, Olivier Véran, ministre de la Santé, avait alerté sur un « rebond épidémique » du covid-19 : « Nous constatons actuellement un rebond, en France, dans les pays qui nous entourent. C’est-à-dire que le covid ne baisse plus, il augmente même. » Le ministre souligne tout de même que malgré ce rebond, les hospitalisations continuent à baisser. C’est dans cette logique illogique que Véran entrouvre la porte vaccinale : « Nous n’avons pas le retour pour l’instant des autorités scientifiques, mais il pourrait paraître cohérent d’ouvrir cette quatrième dose aux personnes fragiles. »

C’est au tour de Jean Castex de mettre un coup de latte dans cette porte et d’annoncer, dans un entretien au Parisien le 12 mars 2022juste après son binôme —, que le sous-variant BA2 est plus contagieux et plus inoffensif que ne l’était Omicron. « La pression hospitalière, qui reste notre juge de paix, continue de baisser. »  Toujours dans cette logique illogique, Jean Castex annonce la quatrième dose : « Nous allons ouvrir dès à présent la quatrième dose aux plus de 80 ans ayant reçu leur dose de rappel depuis plus de trois mois, qui sont confrontés à une perte progressive de leur immunité. »

Les commandes de vaccins Pfizer, miraculeusement arrêtées pour la présidentielle, reprendront juste après. Vous savez ce qui vous attend à la rentrée ? Oui ! Vous allez tous vous faire inoculer et bien profond.

Le Media en 4-4-2

partage cet article !