L’étrange Francis Palombi, LREM et de gauche, vacciné et non-vacciné

Politique

mise à jour le 19/12/21

Admis en soins critiques, Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants et macroniste de la première heure, a multiplié les interviews pour raconter son regret de ne pas s’être fait vacciner. Durant des mois, il avait pourtant fait publiquement la promotion de la vaccination. Le 7 juillet, dans un communiqué du Conseil du Commerce de France, il écrivait : « Le commerce c’est la vie. Pour la préserver, un geste, une attitude s’impose : se faire vacciner. C’est rapide, c’est gratuit et c’est sans risque majeur. Vaccinons-nous pour éviter un quatrième confinement ! »

Vacciné ou pas vacciné ?

L’explication de cette étrange contradiction, on vous la livre, toute fraîche : Francis Palombi a fait la promotion du vaccin et s’est bel et bien fait vacciner. Ensuite, et ce tout à fait normalement, il est tombé malade du covid. Après avoir passé trois jours en réanimation, pour sauver la face et continuer la farce, il annonce qu’en fait, c’est parce qu’il n’est pas vacciné qu’il est tombé malade. C’est une évidence : une fois vacciné, personne ne risque de choper le virus !
Et à nouveau un spot de publicité Pfizer : « Vaccinez-vous, vaccinez-vous, vaccinez-vous ! Je vous le dis avec toutes mes tripes, avec toute ma conviction, je vais devenir et je suis devenu un militant et un pro vaccination à 5 000 %. »

Francis Palombi avoue la supercherie

Qui est Francis Palombi ?

Candidat LREM en 2017 et homme de gauche

L’Auvergnat de Paris nous le présente : « Partisan affiché d’Emmanuel Macron et candidat LREM [NDLR : malheureux] aux législatives de 2017, il s’efforce de faire cohabiter sa sensibilité d’homme de gauche avec les réalités de l’entreprise. »

Les Gilets Jaunes, je les respecte, mais ils plombent le petit commerce

« Je respecte le droit de grève, déclare cet homme de gauche à Europe1. Mais après un an de Gilets jaunes et les blocages actuels, nous disons halte-là. Les commerçants ne peuvent plus exercer leur métier. Quand les “gilets jaunes”me disent qu’ils sont pour les petits commerçants, je leur réponds : Non, mesdames et messieurs les “gilets jaunes”. Avec tout le respect que je vous dois, vous n’aidez pas le petit commerce, vous êtes en train de l’enfoncer ! Certains petits commerçants vont fermer en ce début d’année 2019. Ce n’est quand même pas réjouissant. »

Pour éviter le confinement, il faut imposer le masque

Le président de la Confédération des commerçants de France confie avoir contacté directement Emmanuel Macron pour lui demander d’imposer le port du masque dans les lieux clos et ainsi éviter un nouveau confinement.

Le covid, c’est l’ennemi

Après les Gilets Jaunes, c’est au tour du covid de plomber les ventes des petits commerçants, au profit des ventes en ligne : « Il y a vraiment une “cannibalisation”des ventes des magasins physiques par les ventes en ligne. »

Candidat LREM 2022 et toujours homme de gauche

Francis Palombi a créé un comité de soutien à Macron en Lozère tout en annonçant être prêt pour la députation.

Farouche ennemi des plaies de notre époque (les Gilets Jaunes et le covid), Francis Palombi est partisan du masque, de la vaccination Pfizer (même si cela ne marche pas, ce qui semble son cas) et d’Emmanuel Macron. Il se présente comme un « homme de gauche » et « en même temps » comme un futur candidat LREM aux législatives. Conclusion : les petits commerçants sont solidement défendus par cet homme d’envergure totalement dévoué à sa tache.

Jacqueline pour Le média en 4-4-2.

partage cet article !