Jean-Philippe Delsol souhaite le licenciement du personnel médical non-vacciné et une pancarte devant les restaurants pour avertir de la vaccination ou non

Politique, Santé

mise à jour le 27/05/21

L’avocat et essayiste Jean-Philippe Delsol, était invité mercredi 26 mai sur LCI. C’est un défenseur de l’évasion fiscale — ou optimisation fiscale, c’est comme on veut — (voir son livre « Pourquoi je vais quitter la France »). Dans « Éloge de l’inégalité », il feint de confondre diversité culturelle et inégalité sociale pour exalter cette dernière. Il s’est donc montré « on ne peut plus clair » sur la gestion des « non-vaccinés » sous les yeux ébahis d’un Gérard Miller qui en perd son latin — mais ne connaissait-il pas ce provocateur ?

Jean-Philippe Delsol n’y va pas par quatre chemins. Il souhaite tout d’abord virer le personnel médical qui ne veut pas se faire vacciner : « Je ne suis pas pour imposer [ le vaccin Covid] chacun reste libre, sauf que si on ne le fait pas, on perd certaines libertés, par exemple ceux qui, à l’hôpital, ne veulent pas se faire vacciner, je pense que c’est une raison valable pour se séparer d’eux. »

L’exercice continue avec le personnel de la restauration et un souhait particulier : une pancarte à l’entrée des restaurants mentionnant si le personnel est vacciné ou pas. « Moi je verrais assez bien qu’il y ait des restaurants qui puissent afficher “Ici tout le monde est vacciné” ou “Ici nous ne sommes pas vaccinés.” Là, le citoyen lambda pourrait choisir son restaurant. Et en fait, on verra qui gagne. »

Sur l’obligation d’être vacciné ou pas, l’avocat se veut grand seigneur : « Si certains ne veulent pas être vaccinés, moi je les respecte. Ils peuvent rester entre eux, “non-vaccinés”, c’est leur choix. Ils sont libres, mais s’ils ne sont pas vaccinés, ils préviennent qu’ils ne le sont pas pour que ceux qui ne veulent pas côtoyer des non-vaccinés, ne les côtoient pas. »

Voir l’émission entièrement : 24H Pujadas du mercredi 26 mai 2021

Le Média en 4-4-2

partage cet article !