Le Premier ministre Netanyahou : « Israël est devenu, si vous voulez, le laboratoire de Pfizer »

Ingénierie sociale, Politique, Santé

mise à jour le 24/12/22

Dans une vidéo sur YouTube le 5 décembre 2022, Benyamin Netanyahou explique comment, avec le PDG de Pfizer Albert Bourla, il a transformé Israël en laboratoire à ciel ouvert. « Nous avons une base de données médicales et 98 % de notre population a un dossier médical numérisé et une petite carte. Et où que vous alliez, nous savons tout sur ce patient depuis vingt ans. Donc Israël est devenu, si vous voulez, le laboratoire de Pfizer. »


Quant au secret des données médicales garanti par l’anonymisation des données, il a volé en éclats grâce à une ingénierie permettant d’identifier à nouveau les personnes. C’est la conclusion d’une étude réalisée en 2019 par des universitaires de l’Imperial College London et de l’UCLouvain (Université catholique de Louvain).

Albert Bourla (Israël-Abraham Bourla) a dès le début considéré Israël comme un terrain d’expérimentation :

Le 12 mars 2021, il déclarait sur Israël Science Info. : « Bien sûr, j’ai parlé à plusieurs chefs d’État, y compris Netanyahu, et il m’a convaincu qu’Israël est un endroit avec les bonnes conditions pour l’expérimentation. »

Loin d’être à son coup d’essai, le Premier ministre Netanyahou avait déclaré le 27 janvier 2021 au Forum économique mondial : « Israël peut servir de test mondial pour l’efficacité du vaccin. L’État juif pourrait servir de laboratoire mondial pour l’immunité collective. » De l’aveu de ses dirigeants, le peuple israélien aura été le bétail sur lequel les tests du vaccin auront été faits pour ensuite passer aux autres pays du monde.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !