IHU Méditerranée-Infection : la base de calcul de l’immunité collective étant fausse, ses résultats aussi !

mise à jour le 22/07/21

Pour l’immunité collective : ceux qui ont un conflit d’intérêt

Thierry Breton : « L’Europe pourrait avoir atteint en juillet l’immunité collective. »

Anthony Fauci : « On ne sait pas encore précisément quel pourcentage de la population doit être vaccinée pour atteindre cette immunité collective : peut-être entre 70 % et 85%. »

Karine Lacombe : « Avec un vaccin efficace à 95% (…) il suffit que la couverture vaccinale atteigne 50 à 60% pour que l’intégralité de la population soit immunisée, même ceux qui ne veulent pas se vacciner pour protéger les autres. »

Contre : les analyses scientifiques

L’Institut Pasteur : Arnaud Fontanet et Simon Cauchemez : « De toute évidence, aucune immunité stérilisante par protection croisée n’a été mise en évidence lors de l’épidémie de SRAS-CoV-2 sur le porte-avions Charles de Gaulle, où 70 % des jeunes marins adultes ont été infectés avant que l’épidémie ne s’arrête. » Etant donné la difficulté de calculer et même de la produire et malgré leurs conflits d’intérêts, les rédacteurs remettent en question la notion même d’immunité collective.

L‘OMS également, trop de données manquent pour évaluer une immunité collective : « On ne sait pas quelle est la proportion de la population qui doit être vaccinée contre la Covid-19 pour commencer à induire une immunité collective. Il s’agit d’un domaine de recherche important qui aboutira probablement à des conclusions différentes en fonctions des groupes, du vaccin, des populations prioritaires pour la vaccination et d’autres facteurs. » 

L’IHU Méditerranée-Infection : les hypothèses du calcul de l’immunité collective étant fausses, ses résultats sont bien évidemment faux et relèvent d’une décision non scientifique. Voir tableau :

Dr. Carole Cassagne, MCU-PH AP-HM. Bénéfices et risques de la vaccination COVID

Immunité collective : surtout ne pas contrarier Bill !

À l’inverse de ce qu’il a démontré, l’Institut Pasteur conclut  : « Un vaccin efficace constitue le moyen le plus sûr d’atteindre l’immunité de groupe. »

Le même Arnaud Fontanet de l’Institut Pasteur, plus sincère ce jour-là, avait répondu à Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV :

JJB : Je me fais vacciner. Aurai-je la garantie de ne pas tomber malade ?

AF : Non.
JJB : Est-ce que je pourrai encore transmettre le virus ?

AF : Possiblement, vraisemblablement. 

JJB : Je me fais vacciner, combien de temps serai-je protégé ?

AF : On ne sait pas. »

Quant à l’OMS sa conclusion va également contredire son analyse, mais tant pis, l’essentiel est de ne pas contredire son principal donateur, Bill Gates : « Parvenir à l’immunité collective grâce à des vaccins efficaces et sans danger permet de rendre la maladie plus rare et de sauver des vies. »

Jacqueline pour Le média en 4-4-2.

partage cet article !