François Ruffin : « Même si je sais qu’il y a un business des vaccins Big Pharma, je vais me faire vacciner »

Santé

mise à jour le 27/10/21

Qu’est-ce qui pousse François Ruffin à se faire vacciner — ce qui est son droit — et à en faire la publicité auprès de ceux qui l’écoutent ? La peur de la mort ? Non, selon ses propres dires, « le taux de décès à mon âge, c’est hyper limité ». Celui qui a écrit : « Un député et son collab’ chez Big Pharma » explique  « J’ai pas envie d’avoir ce truc dans ma tête à chaque fois que je serre la main à quelqu’un ou que les gens viennent me crachoter dans le nez parce qu’ils me parlent de super près. »

« Je vais faire ma deuxième dose au CHU d’Amiens, donc je suis pas du tout anti vaccins. Je fais ça parce que j’ai pas envie de passer ma vie à me demander si j’ai chopé le covid. C’est pas que j’ai peur de mourir, puisque tu vois que le taux de décès à mon âge c’est hyper limité. Mais, en revanche, me dire que je vais avoir quinze jours à l’isolement, des séquelles… j’ai pas envie d’avoir ce truc dans ma tête à chaque fois que je serre la main à quelqu’un ou que les gens viennent me crachoter dans le nez parce qu’ils me parlent de super près. Donc j’ai décidé, même si j’ai écrit un bouquin sur Big Pharma, que je sais qu’il y a un business des vaccins… après réflexion, je me suis dit : Ouais ! Je me faire vacciner ! »

Vidéo originale : #BDR97 : Pass sanitaire, on se laisse pas faire !
Le Média en 4-4-2

partage cet article !