#Enthovensurlefront : Raphaël Enthoven veut affronter Poutine mais restera finalement derrière son clavier

Humour

mise à jour le 28/02/22

En répondant à Aymeric Chauprade concernant ses inquiétudes sur le comportement des Européens à pousser la planète vers une Troisième Guerre mondiale, le « philosophe » va-t-en-guerre Raphaël Enthoven répond : « A l’attention des raisonneurs, des munichois, des planqués, des frocs baissés et des suceurs de tyrans, il est beaucoup plus dangereux de se coucher devant Poutine, que de lui résister. On ne flatte pas la force. On l’arrête. »


On sent tout de suite l’âme du guerrier agrégé de philosophie. Voilà enfin un soldat prêt à faire face à Poutine pour défendre ses frères ukrainiens du régiment Azov. Le prenant au mot, un twitto est venu lui demander : « Pourquoi ne pas rejoindre l’Ukraine pour résister à Poutine comme Ernest Hemingway et Georges Orwell avaient troqué leurs machines à écrire pour un fusil combattre le fascisme en Espagne ? »

On aurait pu croire que le vaillant chevalier Enthoven, qui se présente comme « franc-tireur » sur son compte Twitter, irait sans hésiter prêter main forte au camp du bien, sans fuir devant les difficultés ; que son destin serait celui du légionnaire qui se sacrifie pour sa patrie face aux Mexicains, le 30 avril 1863 à Camerone. Raphaël Enthoven est éditorialiste d’un sacré brûlot (« Franc-tireur »). Un franc-tireur au sens figuré est quelqu’un qui pense courageusement, hors des sentiers battus. Est-ce le cas ? À son lancement étaient présents : David Pujadas, Patrick Cohen, Michel Denisot et Laurent Joffrin, l’avocat Richard Malka, l’ancien rédacteur en chef de Charlie Hebdo Philippe Val, le député LREM Florian Bachelier, Gilles Clavreul du Printemps républicain et  Alexandre Devecchio du Figaro.

Malheureusement, l’intéressé ne semble pas très chaud de l’invitation au sacrifice ou à l’héroïsme et dira préférer le clavier à la mitraillette. Il n’en fallait pas plus pour devenir la risée de Twitter. On vous laisse admirer sa popularité :

Le Média en 4-4-2 

partage cet article !