En Israël c’est l’enfer : passeport pour être libre, vaccination tous les 6 mois, bracelet électronique…

4 mars 2021 | Politique, Santé, Société

Comme l’a admis le P-DG de Pfizer, Albert Bourla, dans une interview sur NBC, Israël est le laboratoire du monde :

« Je crois qu’Israël est devenu le laboratoire du monde en ce moment parce qu’ils n’utilisent que notre vaccin dans cet État et qu’ils ont vacciné une très grande partie de leur population, de sorte que nous pouvons étudier à la fois les indices économiques et sanitaires. »

A écouter toutes les chaînes et journaux français, tout est merveilleux en Israël, la vaccination est formidablement efficace, il y fait bon vivre… Sauf que dans la réalité ça se passe autrement puisque Israël est devenu non seulement un terrain de jeu pour tester la vaccination sur la population, mais aussi une suite d’opérations encore plus incroyable. Exemple : si une personne revient de l’étranger, un bracelet électronique lui sera imposé pour connaître ses faits et gestes, afin qu’il effectue sa quarantaine à son domicile, un peu comme les prisonniers en liberté surveillée, à la différence que ces derniers peuvent sortir de chez eux !

Autre joyeuseté, dont Meyer Habib vante la technicité, le passeport vert va permettre aux Israéliens d’aller au restaurant — comme les journalistes de BFM — en tout cas ceux qui se soumettront à la vaccination, avec une petite nouveauté qui ne mange pas de pain : il devront se faire vacciner tous les six mois. Et une petite dernière pour la route : une loi permet désormais aux autorités de connaître l’identité des personnes non vaccinées. Et comme Israël est à l’avant garde, c’est l’avenir de la France et du monde.

Au Média en 4-4-2, nous devons reconnaître une chose, le P-DG de Pzizer a raison, Israël est le laboratoire du monde et il y fait bon vivre… pour les maîtres du monde !