Décès de Serge Rader : hommages, polémiques et… danger de ne pas être d’accord avec Big Pharma

1 juin 2021 | Société

Serge Rader, auteur du « Racket des laboratoires » pharmaceutiques, avec Michèle Rivasi et Marie-Odile Bertella-Geffroy, avait appelé au boycott de la vaccination contre le Covid-19. Lors d’un séjour à Saint-Martin, dans les Caraïbes, en avril, il a développé des symptômes du coronavirus et a dû être héliporté en urgence vers un hôpital de Guadeloupe, où il a été admis en réanimation, intubé et guérit totalement du virus. Un proche déclare : « Les circonstances de son décès restent questionnables, car je vois mal Serge attraper le Covid-19, ne pas se soigner à temps et ne pas avoir sur lui des comprimés adéquats. »  Il aurait ensuite souffert d’une infection nosocomiale (infection associée aux soins). Trois jours après sa sortie de réanimation, affaibli par son infection, il décède le 22 mai 2021 d’un arrêt cardiaque. Même officiellement, la cause du décès n’est donc pas le Covid-19, ce qui n’empêche pas les médias de répéter dans leurs titres qu’il est mort après avoir été hospitalisé à cause du Covid. Sa famille prévient  « C’est un ramassis de conneries, ce n’est absolument pas vrai, on n’en restera pas là ! »

Laurent Alexandre emboîte le pas avec sa lumineuse explication sur la mort de Serge Rader :

« J’espère que ses fans comprendront qu’il est dangereux de ne pas se vacciner. »

Des lanceurs d’alerte mystérieusement disparus

7 décembre 2020 : Brandy Vaughan avait fondé l’organisation « Learn The Risk » pour lutter contre la vague de lois vaccinales obligatoires initiée par l’industrie pharmaceutique. Elle est décédée à son domicile, sans appeler le moindre secours. Comment, en pleine santé et adepte d’un mode de vie impeccable a-t-elle bien pu mourir à 47 ans, en quelques heures? La thèse officielle retenue serait que son décès est consécutif à une pathologie chronique de… la vésicule biliaire !

25 décembre 2016 : Claire Séverac, auteur de « Complot mondial contre la santé », « La guerre secrète contre les peuples », avait soutenu les victimes de la vaccination contre le papillomavirus (Gardasil et Cervarix). Elle est morte dans des conditions douteuses. Elle pensait au polonium…

10 décembre 2016 : Bernard Christophe, pharmacien, avait défendu, preuves à l’appui, les résultats positifs obtenus dans le traitement du Lyme chronique par l’utilisation d’un complexe de sa fabrication à base d’huiles essentielles. Son produit échappait au pouvoir des multinationales et des laboratoires pharmaceutiques. Il est mort d’une crise cardiaque à 68 ans quelques jours avant le verdict de son ultime procès en appel le 14 décembre.

22 juin 2015 : Corinne Gouget, auteur de « Additifs alimentaires danger ! » enquêtait sur l’alimentation industrielle. Elle a été percutée par un train à proximité de la gare de Frontignan. L’enquête a conclu à un suicide. Elle avait pourtant « de nombreux projets en cours et à venir, notamment un livre de cuisine ». Selon certains internautes, elle se serait présentée à la gare avec ses valises. « On n’emmène pas ses valises lorsqu’on l’on veut se suicider », estiment-ils.

Les hommages 

Le Média en 4-4-2