Un symbole de liberté : Le 12 juin 1964 Mandela est condamné à la prison à vie pour son combat contre l’apartheid

Histoire

mise à jour le 13/06/21

Nelson Mandela

Alors que nos libertés s’amenuisent jour après jour, le combat de Mandela contre l’apartheid résonne très fort aujourd’hui.

Nelson Mandela fut l’un des combattants les plus déterminés contre l’apartheid. Grâce à lui, dans les townships de la cité de l’or, parmi les déracinés de toutes ethnies, s’invente le rêve d’une Afrique du Sud moderne où les Noirs auraient leur place.

Le fondateur du Congrès national africain (ANC), qui mena la lutte contre le régime de Pretoria, paya très cher son combat. Le 12 juin 1964, Nelson Mandela est condamné à la prison à vie, pour son activisme lors de la «campagne de défiance aux lois injustes».

Nelson Mandela croupira dans les geôles sud-africaines jusqu’à sa libération, le 11 février 1990.

Portrait d’une icône de la liberté …

Après avoir voté pour la première fois de sa vie, le 27 avril 1994, lors des premières élections libres et multiraciales du pays, l’ancien prisonnier n°46664 est élu président de la république, le 9 mai 1994, par un Parlement composé en majorité des députés de l’ANC. Dès lors, il place sa présidence sous le signe de la réconciliation nationale et de la construction d’une nouvelle nation «arc-en-ciel».

Lire l’article…

partage cet article !