Les démocrates conservent la majorité au Sénat, Trump dénonce une tricherie, les républicains se divisent

Politique

mise à jour le 18/11/22

Alors que le Parti républicain avait de grands espoirs de renverser ses adversaires, ce samedi 12 novembre, la sénatrice démocrate Catherine Cortez Masto a remporté l’élection pour un deuxième mandat. Représentant le Nevada, elle bat le républicain et ancien procureur général du Nevada, Adam Laxalt. Une victoire qui assure le contrôle du Sénat par les démocrates avec un avantage de 50-49  pour les deux prochaines années de la présidence de Joe Biden.


Selon l’Associated Press, « le décompte des voix au Nevada a pris plusieurs jours en partie à cause du système de vote par correspondance créé par la législature de l’État en 2020 qui oblige les comtés à accepter les bulletins de vote portant le cachet de la poste le jour du scrutin, même s’ils arrivent jusqu’à quatre jours plus tard. Laxalt avait une avance qui a diminué après que des bulletins de vote comptés tardivement sont arrivés de Las Vegas et Reno ».

C’est bien dans un mouchoir de poche que les démocrates remportent le Sénat grâce aux votes par correspondance avec un écart d’à peine 6 000 votes. Selon The Wall Street Journal, cette victoire s’explique du fait que « les démocrates du Nevada ont tendance à voter par correspondance à des taux plus élevés que les républicains ». Le grand perdant de ces élections, Adam Laxalt, ne pouvait que constater l’écart se réduire  — alors qu’il était en tête — suite au comptage des votes. « Plusieurs jours de suite, la plupart des bulletins de vote par correspondance comptés continuent de casser des marges DEM plus élevées que celles que nous avons calculées. Cela a réduit notre fenêtre de victoire », a-t-il déclaré.

 

L’ex-président américain, Donald Trump, dénonce sur le réseau social GAB, des malversations  : « Maintenant, ils trouvent toutes sortes de bulletins de vote dans le comté de Clark, au Nevada. Ils mettent tout en œuvre pour voler l’élection à Adam Laxalt. […] Dans le comté de Maricopa, énormément de machines à voter ne fonctionnaient pas dans les districts républicains. Les gens ont été obligés d’attendre des heures, puis se sont épuisés ou avaient autre chose à faire et ont quitté les lignes de vote par milliers. […] Des fonctionnaires idiots et peut-être corrompus ont perdu le contrôle de l’élection compromise en Arizona.[…] Une nouvelle élection doit être déclarée immédiatement. »

Du côté des républicains, c’est la douche froide. Des dissensions se font sentir. Les médias de droite du milliardaire Rupert Murdoch — qui détient le New York Post, le Wall Street Journal et Fox News — se détournent de l’ancien président Donald J. Trump après ce résultat à mi-mandat en 2022, l’accusant d’avoir « saboté » les élections des républicains. Même l’ancienne partisane de Trump Candace Owens se retourne contre lui pour faire pencher la balance du côté Ron DeSantis, celui que l’on désigne comme successeur de Trump.

S’il reste encore un siège à attribuer en Géorgie le 6 décembre 2022, le résultat ne changera pas la majorité, à moins d’un énième rebondissement, fort peu probable.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !