Face à la variole du singe, l’OMS conseille aux homosexuels de réduire le nombre de partenaires sexuels

Santé

mise à jour le 28/07/22

Face à la flambée de la variole du singe, l’OMS a clairement conseillé mercredi au groupe le plus touché par la maladie — les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes — de réduire le nombre de partenaires sexuels. Le meilleur moyen de se protéger « est de réduire le risque de se retrouver exposé » à la maladie, a expliqué le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.


« Pour les hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes, cela veut aussi dire, pour le moment réduire le nombre de vos partenaires sexuels et échanger des informations avec tout nouveau partenaire pour être en mesure de les contacter » en cas d’apparition de symptômes, pour qu’ils puissent s’isoler, a expliqué le Dr. Tedros, qui a déclenché samedi le plus haut niveau d’alerte de son organisation pour tenter de juguler la maladie.

Lire la suite…

partage cet article !