Vaccinée Pfizer, Carlotta Masala est morte à 27 ans, d’une cardiomyopathie

Santé

mise à jour le 30/11/21

Carlotta Masala

La jeune femme était rentrée chez ses parents à Sestu le lundi avec un ami. Elle a été retrouvée morte sur le canapé, par son père, le mardi 23 au matin.


Selon le journal italien Unione Sarda, les premiers résultats de l’autopsie : un arrêt cardiaque avec œdème pulmonaire, peut-être lié à une myocardite. Il faudra attendre les examens histologiques pour en avoir le cœur net, mais c’est le tableau qui s’est dégagé hier à l’issue de l’autopsie — qui a duré plusieurs heures — du corps de Carlotta Masala, 27 ans, originaire de Cagliari. L’examen a été effectué au service d’anatomie pathologique de l’hôpital Santissima Trinità de Cagliari par le médecin légiste Michela Piga, qui a commencé à travailler sur le cas le matin et n’avait pas terminé en fin d’après-midi. Dans un premier temps, on pensait que la tâche serait confiée au Pr Roberto Demontis du département de médecine légale de la polyclinique universitaire de Monserrato par procuration du ministère public, mais le procureur général, Maria Viriginia Boi, a ensuite décidé de laisser l’hôpital, qui avait déjà ordonné l’enquête, s’en charger.

Journal italien « Unione Sarda » titre le 27 novembre 2021 : Carlotta tuée d’une myocardite

Le magistrat de garde avait été informé par les carabiniers immédiatement après la découverte du corps sans vie de la jeune femme, alors que les services d’urgence avaient estimé que sa mort était due à des « causes naturelles », mais après quelques heures, un certain nombre d’interrogations avaient émergé. Le père de la jeune fille de 27 ans, Francesco Masala, 60 ans, le cœur brisé, a insisté pour avoir des réponses plus précises. Il a demandé aux carabiniers et au médecin qui s’était rendu à la maison de chercher ce qui avait causé la mort de sa fille. C’était une fille sportive et joyeuse qui avait toujours été en bonne santé jusque-là.

Photo Facebook sur la page de Carlotta Masala

Il faudra attendre les résultats des examens de laboratoire et des analyses histologiques et toxicologiques pour avoir des réponses précises, mais selon les premières indiscrétions filtrées hier soir des milieux sanitaires, l’autopsie aurait mis en évidence une dilatation des ventricules du cœur. Si cette condition est confirmée par les anatomistes de la Sainte-Trinité, il faudra encore comprendre si elle est due à une malformation cardiaque déjà présente depuis un certain temps, ou si elle est liée à une pathologie apparue ces derniers mois. En tout état de cause, le rapport d’autopsie sera transmis au parquet, à Maria Virginia Boi, qui suit l’affaire de près depuis le premier jour.

Sur Twitter, comme sur Radio Casteddu, la deuxième injection de Pfizer début août est évoquée comme possible cause de la cardiopathie mortelle de la jeune femme.

Le 10 octobre, Carlotta « likait » le Tweet de Vittorio Feltri : « Au lieu d’aller dans la rue pour nous casser les couilles à propos du pass, faites-vous vacciner et qu’on n’en parle plus. »

Le 10 octobre, Carlotta  « likait » le Tweet de Vittorio Feltri.

Traduction Le Média en 4-4-2.

 

partage cet article !