David Pujadas agacé par Gilbert Deray : « Au Danemark, avec Omicron, il y a eu 5 personnes en réanimation en 5 semaines »

Santé

mise à jour le 30/12/21

Lors de l’émission (voir vidéo ci-dessous) 24H Pujadas sur LCI du mardi 28 décembre, l’intervention du médecin de plateau Gilbert Deray a réussi l’exploit d’agacer le journaliste David Pujadas dont le calme olympien n’est pourtant plus à démontrer. Le journaliste Périco Légasse — lui aussi énervé — en ajoutera une couche. Un beau moment de télévision. L’échange concerne le variant Omicron.


Pour Gilbert Deray, la prudence est de mise mais « ce variant est de deux à trois fois plus contagieux que le Delta, il est extrêmement contagieux. Et à ce stade je ne sais rien sur les décès et les entrées en réanimation. L’information sur ça reste très limité ». C’est à ce moment-là que David Pujadas décide d’intervenir en pointant de grosses incohérences dans les propos de son interlocuteur : « Pardon Gilbert ! En Europe, au Danemark, les contaminations flambent de façon inouïe et si on regarde les réanimations Omicron, il y a cinq personnes, dans tout le Danemark et depuis quinze jours, ça ne bouge pas. Et cela fait cinq semaines que l’épidémie a commencé là bas. »

Vient ensuite le journaliste Périco Légasse, qui s’adresse à ce Gilbert Deray qui appelle à la prudence, ce qui a tendance à agacer aussi le rédacteur en chef de Marianne : « J’appelle les alarmistes et les ultras qui nous ont annoncé trois fois l’apocalypse, en nous promettant des choses absolument terribles… mais rien ne s’est produit ! Alors, la prudence c’est très bien de la suggérer, mais qu’ils se l’appliquent à eux-mêmes ces gens-là ! » David Pujadas — loin de tomber dans le panneau des cas de contamination — répète à qui veut bien l’entendre « La contamination n’est plus un indicateur qu’il faut regarder en priorité. C’est la réanimation qu’il faut regarder, ce n’est même pas les hospitalisations mais la réanimation. »

Marcel D. pour Le média en 4-4-2

partage cet article !