Amélie Menu : « Le féminisme a brisé ma vie, la baffe du retour au réel fait très très mal »

Décryptage

mise à jour le 01/10/22

Connaissez-vous le féminisme à travers l'idée des "croyances de luxe", concept développé par un doctorant en psychologie à l'université de Cambridge du nom de Rob Henderson ? On vous laisse en compagnie d'Amélie Menu qui a fait le tour de la question.

« Je vous le dis clairement, une grande partie du féminisme moderne a brisé ma vie. Et si certains concepts ont pu me paraître libérateurs dans ma vingtaine, voila que j’arrive à 30 ans et l’addition est extrêmement salée. À 20 ans, on est riche. On est riche de notre beauté, de notre temps. On a l’impression qu’on peut se permettre ce genre d’extravagance de croyance de luxe. Et à cet âge où l’on est si fragile et influençable sur la perception qu’on a de nous-mêmes, c’est vraiment si agréable de se sentir moralement supérieure et acceptée dans une communauté en adoptant comme ça ces grandes idées. Mais ce n’est qu’une illusion, parce qu’en fait, au bout d’un moment, le monde nous rattrape. Et croyez-moi sur parole, la baffe du retour au réel fait très très mal. Toutes ces idées brisent nos familles, nos nations et nous font miroiter des chimères utopistes qui ne sont là que pour nous garder sous contrôle, pour nous garder sous anti-dépresseurs, sous anxiolytiques ou sous tout autre forme d’addiction. »

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !