Un médecin interdit l’entrée de la salle d’attente aux non-vaccinés

Santé

mise à jour le 03/08/22

Pour un devoir de mémoire, nous avons décidé de remettre en avant les articles où des personnalités (ou pas) s'en sont prises frontalement à une minorité de la population, en l'occurrence les non-vaccinés et pousser à la vaccination, même des enfants. Afin de ne pas oublier les souffrances, les injures et la violence qu'ils ont subies avec l'aval des gouvernements.

Une photo circulant sur les réseaux sociaux montre une salle d’attente avec des photocopies affichées sur lesquelles il est stipulé : « Les personnes non-vaccinées n’entrent pas en salle d’attente. » Le procédé paraît surréaliste et à la rédaction du 4-4-2 nous pensions à un affichage sauvage.


Donc la rédaction du Média en 4-4-2 a directement appelé le « Scm Cabinet Medical Emagny », dans le Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté. Nous posons la question à la secrétaire qui nous confirme la présence des affiches et préfère nous mettre en contact avec le médecin. Ce dernier confirme également l’affichage qui interdit aux non-vaccinés d’entrer dans la salle d’attente.

Le médecin fait valoir qu’il est dans son cabinet et qu’il y fait ce que bon lui semble. Il rétorque : « Je ne vous demande pas ce que vous faites chez vous. » Une fin de non-recevoir qui n’est en rien scientifique ni légale :

« Constitue un refus de soins discriminatoire, au sens de l’article L. 1110-3, toute pratique tendant à empêcher ou dissuader une personne d’accéder à des mesures de prévention ou de soins, par quelque procédé que ce soit et notamment par des obstacles mis à l’accès effectif au professionnel de santé ».

Ce professionnel de santé assume totalement cet affichage et l’interdiction envers une partie de la population française. Il n’est pas le premier médecin à pratiquer la ségrégation. Un autre praticien, de Lons-le-Saulnier, a fait marche arrière sur injonction de l’Ordre des médecins après la plainte d’un malade. La campagne de désinformation sur la transmission du virus par les non-vaccinés laisse des traces. La discrimination s’affiche sans honte et les propos du président de la République offrent un laissez-passer vers la ségrégation.

Marcel D pour Le Média en 4-4-2

partage cet article !