Situation économique catastrophique : des patrons de boîtes de nuit manifestent et sont verbalisés

Économie, Politique

mise à jour le 11/05/21

Mort des discothèques

Après plus d’un an de fermeture, des patrons de discothèques se sont rassemblés pour déposer une gerbe de fleurs à l’Assemblée nationale et faire entendre leur désarroi. Rien à faire, la police reste sourde. En réponse, ils ont reçu une amende de 135 euros chacun.

« On veut juste travailler ! quatorze mois sans salaire, ça parle à quelqu’un ?! »

partage cet article !