Malte : avec un taux de vaccination de 79 %, l’épidémie continue quand même d’avancer

Politique, Santé

mise à jour le 11/07/21

Malte

À partir du mercredi 14 juillet, les touristes non vaccinés contre le Covid-19 ne pourront plus se rendre à Malte. C’est le premier pays en Europe à prendre cette décision. Avec un taux de vaccination de près de 79 %, l’épidémie continue quand même à avancer ! Conclusion : on continue à vacciner !

Deux morts de Covid en 47 jours ! 

Une épidémie sans malades, est-ce une épidémie ? Oui statistiquement, si on compte les « cas ». Non dans la réalité, car la létalité du virus Delta est quasi nulle. Deux morts sur 500 000 habitants en un mois et demi. Le 25 mai, une femme de 77 ans est décédée après avoir été diagnostiquée « avec » le covid-19. Un autre décès imputé au covid a été déclaré le 18 juin. Pas un seul jusqu’au 10 juillet.

 

L’immunité collective : qui y croit encore ?

Alain Fischer, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale anti-Covid, affirme qu’il faut vacciner 77 % à 80 % de la population française, adultes et enfants compris, pour atteindre l’immunité. Et « Ce n’est pas sûr que l’on puisse y arriver. » 

Même l’OMS ne valide pas l’immunité collective :  « On ne sait pas quelle est la proportion de la population qui doit être vaccinée contre la Covid-19 pour commencer à induire une immunité collective. Il s’agit d’un domaine de recherche important qui aboutira probablement à des conclusions différentes en fonctions des groupes, du vaccin, des populations prioritaires pour la vaccination et d’autres facteurs. » 

Le leurre de l’immunité collective : preuve par 4

Le Dr Gérard Maudrux a quatre raisons massues contre l’immunité collective qui ne serait qu’un prétexte à vendre des vaccins :

1. Le temps que tout le monde soit vacciné, les premiers sont peut-être à revacciner, cela devient une course sans fin.

2. Les coronavirus mutent en permanence, et un vaccin à cible trop étroite, comme ceux visant la seule protéine spike, celle qui mute le plus, est forcément un jour inefficace sur les générations suivantes de virus. 

3. On est loin des 95-98 % d’efficacité annoncés, on se rapproche plutôt des 65%.

4. Le vaccin n’empêche pas d’être contaminé, ni surtout de contaminer les autres, ce qui rend cette immunité collective illusoire. 

Priorité à la dette

Le tourisme étant une des principales sources de revenus de l’île (plus de 17 % du PIB), le gouvernement maltais s’est empressé de rendre pratiquement impossible la venue des touristes en imposant leur vaccination. Déjà, entre 2019 et 2020, le nombre de visiteurs étrangers avait chuté de 76 %. Le Produit intérieur brut avait baissé de – 7,8 % en 2020. Au premier trimestre 2021, il suivait la même tendance (- 2 %).

Malte reste un paradis fiscal, mais un scénario catastrophe façon Chypre 2013, peut tout à fait être envisagé. En 2020 le chef de cabinet du Premier ministre et le ministre de l’Energie possédaient des comptes off-shore au Panama. L’assassinat de la journaliste trop fouineuse Daphne Caruana Galizia, tuée dans l’explosion de sa voiture, n’a pas empêché le scandale des Panama Papers. D’où changement de gouvernement, mais continuité dans la politique et les affaires. Pour le gouvernement, il semble plus sûr de posséder des comptes dans d’autres paradis fiscaux…

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !