Le sous-marin américain USS Rhode Island est entré en Méditerranée armé d’ogives nucléaires

Géopolitique, Politique

mise à jour le 07/11/22

Selon le Daily Express, l’USS Rhode Island — le plus grand sous-marin nucléaire du monde — a quitté Gibraltar pour la mer Noire sous protection de la Royal Navy (infanterie de marine du Royaume-Uni). Son arrivée vient signaler la présence américaine au Kremlin dans la guerre en Ukraine.


« La visite [NDLR : de l’USS Rhode Island] du port de Rhode Island à Gibraltar renforce notre engagement à toute épreuve envers nos alliés et partenaires dans la région. Les États-Unis et le Royaume-Uni partagent une solide histoire de coopération, à travers des exercices, des opérations et des activités de coopération telles que celle-ci, qui améliorent nos capacités combinées et notre partenariat », a déclaré le capitaine de vaisseau John Craddock, chef de la Task Force 69, dans un communiqué . « La complexité, la létalité et l’expertise tactique du Rhode Island incarnent l’efficacité et la puissance de la force sous-marine. »

D’après le quotidien national italien, La Repubblica, le Rhode Island a émergé le 1er novembre à Gibraltar, armé de missiles intercontinentaux et de centaines d’ogives nucléaires. En mission pour donner un avertissement au Kremlin, l’Uss Rhode Island, en service depuis 1993, embarque en effet 24 missiles intercontinentaux Trident II, capables de frapper à 18 000 kilomètres à une vitesse de 29 000 kilomètres à l’heure : chacun peut armer jusqu’à quatorze ogives nucléaires.

L’arrivée du sous-marin américain constitue un avertissement à la Russie et survient deux semaines après l’annonce qu’un autre sous-marin nucléaire, l’USS West Virginia, se dirigeait vers la mer d’Arabie afin de s’approcher de la Chine.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !