Urgent : La Cour suprême de Floride accepte la demande de DeSantis d’enquêter sur les fabricants de vaccins ARNm

Justice, Santé

mise à jour le 29/12/22

Le site Florida’s Voice du journaliste Brendon Leslie nous apprend que la Cour suprême de Floride a accédé à la demande du gouverneur Ron DeSantis de constituer un grand jury, afin enquêter sur les fabricants de vaccins à ARNm.

DeSantis a annoncé plus tôt en décembre sa requête pour qu’un grand jury à l’échelle de l’État puisse enquêter sur « tout acte répréhensible » en Floride concernant les fabricants de vaccins covid-19. « Il est illégal d’induire en erreur et de faire de fausses déclarations, en particulier lorsque vous parlez de l’efficacité d’un médicament », avait déclaré le gouverneur DeSantis.


Le grand jury à l’échelle de l’État sera autorisé à enquêter sur des groupes impliqués dans la conception, le développement, les tests cliniques, la commercialisation et la distribution de vaccins censés prévenir l’infection, les symptômes et la transmission du covid-19. Il sera constitué pour un an.

La requête DeSantis a fait valoir qu’il y avait une croyance répandue selon laquelle le vaccin covid-19 empêchait la transmission de la maladie, ce qui a conduit à des vaccinations pour les citoyens, les travailleurs de la santé et les militaires. « Il est impossible d’imaginer que tant de citoyens en soient venus à ce point de vue par eux-mêmes. Au contraire, il est probable que les individus et les entreprises les ont incités à le faire et créé ces perceptions pour obtenir un gain financier. » La requête souligne les affirmations de Moderna et Pfizer concernant la prévention de la maladie covid-19 avec « 94,1 % d’efficacité » et « 91,3 % d’efficacité ».

Le chirurgien général de Floride, Joseph Ladapo, s’était déjà prononcé contre les vaccins à ARNm, affirmant qu’ils sont « beaucoup moins sûrs » que d’autres vaccins sur la base d’une recherche clinique fondée sur l’autopsie dans une étude de cardiologie. En octobre, Lapado avait annoncé de nouvelles directives sur le vaccin ARNm covid-19, déconseillant aux hommes âgés de 18 à 39 ans de prendre ces vaccins en raison d’une augmentation signalée de 84 % de l’incidence relative des décès liés au cœur. Ladapo a également mis en garde contre les risques de vacciner « des enfants en bonne santé sans conditions sous-jacentes ».

Traduction Le Média en 4-4-2.
Article original : DeSantis’ Grand Jury Impaneled to Investigate mRNA Vaccine Manufacturers 

partage cet article !