Témoignage de Philippe Merle après la mort de son fils dès la première injection d’AstraZeneca

Santé

mise à jour le 28/05/21

Philippe Merle

Philippe Merle a perdu son fils âgé de 41 ans quelques heures après la première injection. Il lance un appel à la population. Un appel à la fois humain et plein de bon sens. Un appel à ne pas avoir peur et à ouvrir son esprit, sa conscience à de nouvelles formes de pensée, à de nouvelles « vérités ».

partage cet article !