Le sénateur Alex Antic, opposé à la vaccination est détenu abusivement en quarantaine

Politique, Santé

mise à jour le 04/12/21

Alex Antic, sénateur de l’Australie-Méridionale, a été placé en quarantaine jeudi soir à l’hôtel sous escorte policière à Adélaïde et « détenu par des bureaucrates trop zélés » dans ce qu’il a appelé un « coup politique ». Loin d’être un fervent admirateur des restrictions, du passeport vaccinal et de la vaccination, le sénateur du Parti libéral, Alex Antic semble être dans le viseur des autorités australiennes.


Après son retour de Canberra, capitale de l’Australie, où il a séjourné pendant deux semaines pour son travail, le sénateur, qui n’a pas encore révélé son statut vaccinal, doit faire face aux directives du gouvernement qui stipulent que les voyageurs peuvent être tenus de terminer en quarantaine à domicile ou dans un hôtel médical. Le test covid, qui s’est révélé négatif mercredi, ne semble pas suffire. « Je suis maintenant entouré de covid dans un hôtel médical, c’est alarmant », a déclaré Alex Antic.

Le sénateur Alex Antic a été escorté par la police de l’aéroport d’Adélaïde vers un hôtel médical le 2 décembre 2021.

Le journaliste David Bevan interrogeait le 2 décembre le sénateur de 46 ans sur la radio ABC Radio Adelaide sur le pourquoi de sa présence en quarantaine à l’hôtel :

« C’est une très bonne question. J’ai été une personne qui a été très, très bruyante au sujet des passeports vaccinaux, de la discrimination, de la portée excessive du gouvernement et de la portée bureaucratique excessive. Maintenant, tout d’un coup, il semble que j’ai été pointé du doigt dans ce qui semble être un coup politique et la seule conclusion que vous pouvez vraiment en tirer est que cela a été prémédité. Ma femme et mon enfant de trois mois sont maintenant à la maison pendant encore deux semaines sans moi. »

Le Média en 4-4-2

partage cet article !