Le cancérologue Laurent Schwartz : « À l’article de la mort, des cancéreux ne meurent pas… que se passe-t-il ? »

Santé

mise à jour le 30/08/22

Selon la citation d’un auteur inconnu, « Des chercheurs qui cherchent on en trouve, mais des chercheurs qui trouvent on en cherche ! » Une phrase qui se prête parfaitement aux propos du cancérologue. Le Dr Laurent Schwartz était invité sur Beur FM pour présenter son livre « Les clés du cancer : Une nouvelle compréhension de la maladie – Les principes du traitement métabolique ».


Lors de cette interview, le cancérologue avouera humblement que « Les malades semblent souvent beaucoup plus informés que les institutionnels. » Et pour cause : notre médecin voit défiler des cancéreux qui, selon le dogme scientifique de Big Pharma, doivent décéder mais ne meurent pas. « Des malades dont on sait, en tant que cancérologue, qu’ils devraient mourir mais ne meurent pas ou qui meurent plus lentement… J’en vois passer tout de même fréquemment qui ne devraient plus être là. Et quand on les écoute, on se dit évidemment que se passe-t-il ? » Une fois la question posée, le Dr Laurent Schwartz se retrouve en position d’apprenti face à des patients. « Et ce à quoi je crois, c’est que les malades éclairent ce que nous croyons avoir compris. »

Bleu de méthylène, dioxyde de chlore, régime… sont les cauchemars de Big Pharma et ils ne coûtent rien. « Il y a aujourd’hui une forme de dissociation dans la société. Les malades semblent souvent beaucoup plus informés que les institutionnels et, en même temps, les preuves de l’efficacité de ces traitements complémentaires ne sont pas encore là. »

Vous pouvez visionner l’émission entièrement ici : Les clefs du cancer, comprendre pour guérir ! – Dr Laurent Schwartz

Le Média en 4-4-2 

partage cet article !