La sénatrice Muller-Bronn pose la question des 22 490 enfants de 0 à 12 ans vaccinés hors autorisation avec des doses adultes

Santé

mise à jour le 22/07/22

Inquiète de la santé des enfants, la sénatrice Laurence Muller-Bronn, réitère sa question concernant les 22 490 enfants de 0 à 12 ans vaccinés hors autorisation avec des doses adultes. Au moment où l’Allemagne affiche officiellement 1 effet secondaire grave suspecté toutes les 5 000 doses de vaccin, les Français sont non seulement en droit de s’inquiéter de ces chiffres, mais le gouvernement doit prendre ses responsabilités au plus vite.


C’est dans ce flou sanitaire que la sénatrice du Bas-Rhin s’est exprimée au Sénat (voir vidéo ci-dessous) lors de l’examen du projet de loi sanitaire concernant les « deux ans d’absence totale de transparence sur les expertises qui ont défini la stratégie de vaccination. L’opacité continue sur le sujet des effets indésirables. » Mme Laurence Muller-Bronn renouvelle sa question posée lors des auditions de l’OPECST — sur les effets indésirables des vaccins contre la Covid-19 — concernant la vaccination de 22 490 enfants de 0 à 12 ans et notamment de 4512 enfants de 0 à 4 ans, hors autorisation et avec des doses adultes « Parmi eux, des enfants de moins de cinq ans, 4 512 avec une dose et 2 435 avec deux doses, sans disposer d’études cliniques, ni d’autorisation légale. »

De son côté, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) répond qu’elle réceptionne tous les signaux envoyés sans distinction d’âge ou de situation, et que toute déclaration est suivie. Mais le souci est que tous les effets secondaires ne sont pas déclarés et surtout l’agence ne répond pas aux questions de la sénatrice : « Comment cette cohorte d’enfants est elle suivie ? Fait-elle l’objet d’un suivi spécifique ? Et pourquoi ce régime d’exception sur ce groupe d’enfants ? Que peut-on me répondre à ce sujet ? »

Pourquoi le gouvernement ne veut-il pas répondre à ces questions ? Pourquoi l’ANSM ne donne-t-elle pas plus d’informations à ce sujet ? Cette question légitime de la sénatrice doit porter ses fruits et doit surtout mobiliser les Français, leurs députés, leurs sénateurs, afin que la lumière soit faite sur ces 22 490 enfants de 0 à 12 ans vaccinés avec des doses adultes hors du cadre légal. Vous pouvez contacter vos élus et soutenir Mme Laurence Muller-Bronn dans cette recherche de vérité.

Le Média en 4-4-2

partage cet article !