Dr Robert Malone, inventeur du vaccin ARNm : les médecins qui s’expriment sont « traqués par les commissions médicales et la presse »

Politique, Santé

mise à jour le 13/10/21

Le Dr Robert Malone, l'inventeur des vaccins à ARNm, a été qualifié de "terroriste" par les médias en Italie et avertit que les médecins qui s'expriment sont "traqués par les commissions médicales et la presse".

« Je vais parler franchement », a tweeté Malone. « Les médecins qui s’expriment sont activement recherchés par les commissions médicales et la presse. Ils essaient de délégitimer et de nous éliminer un par un. Ce n’est pas une théorie du complot, c’est un fait. Réveillez-vous. Cela se produit à l’échelle mondiale. »


« J’ai été qualifié de « terroriste » dans la presse italienne lorsque j’étais à Rome pour le Sommet international COVID. Mon crime ? Plaidoyer pour un traitement précoce de la maladie COVID-19. Je suggère que cela mérite un peu de méditation », a-t-il ajouté.

Malone est l’un des nombreux médecins qui ont été complètement persécutés simplement pour avoir discuté de problèmes liés aux traitements COVID et aux effets secondaires des vaccins.

Il a fait face à une vive opposition pour son affirmation selon laquelle les enfants ne devraient pas recevoir de vaccins COVID-19 et a également constamment souligné les inquiétudes concernant les liens avec le risque de myocardite.

Ces inquiétudes sont maintenant justifiées par la Finlande, le Danemark et la Suède qui arrêtent la vaccination Moderna pour les jeunes hommes après des rapports d’effets secondaires cardiovasculaires.

Malgré de telles inquiétudes régulièrement exprimées par les médecins, la Fédération des commissions médicales d’État a annoncé en juillet qu’elle envisagerait de retirer les licences médicales des médecins qui font du trafic de « désinformation » sur COVID.

Dans un autre développement étonnant, l’adresse IP de Malone a été bloquée par le New England Journal of Medicine afin qu’il ne puisse pas lire les études sur leur site Web.

Le médecin a déclaré qu’il savait comment contourner le blocage IP, mais a qualifié cette décision de « petit acte ».

Traduction Le Média en 4-4-2https://www.zerohedge.com/

partage cet article !