Jordan Bardella : Les sanctions contre les Russes ne « servent qu’à enrichir la Russie » et se « retournent contre nous »

Décryptage, Économie

mise à jour le 05/09/22

Comme le nez au milieu de la figure, Jordan Bardella tente, sur le plateau de BFMTV, de raisonner ses interlocuteurs face au réel, celui que vivent les Français. Les sanctions contre la Russie fonctionnent comme un boomerang. L’impact est extrêmement douloureux pour les Occidentaux, comme le souligne très justement le journal britannique The Sun : « Les factures énergétiques britanniques ont augmenté de 80 % et de 10 % pour les Russes ».


Le vice-président du RN rappelle que l’excédent commercial de la Russie « a été multiplié par deux par rapport à 2021 et ses revenus d’hydrocarbures ont augmenté de 40 % par rapport au mois de février 2020, très précisément un mois avant la guerre. On voit aujourd’hui que les sanctions énergétiques prises contre la Russie sont beaucoup plus douloureuses pour le peuple français que pour la Russie, qui est aujourd’hui noyée sous le cash ».

Alors que la France ce vante de ne plus acheter de pétrole à la Russie, Jordan Bardella relève une incohérence de taille : « On achète du pétrole à l’Inde qui fait venir son pétrole de Russie et qui nous le revend plus cher. Vous comprenez pas qu’il y a un problème ? »

Le Média en 4-4-2

partage cet article !