Une Israélienne lance un S.O.S : nous sommes emprisonnés comme des rats pour une expérience

Politique, Santé

mise à jour le 24/03/21

L’épidémie de Covid-19 aurait commencé en Israël le 21 février 2020. Or, selon une Israélienne, le contrat avec Pfizer a été signé avant. On peut la croire, puisque la date du contrat a été barrée (voir image ci-dessous). Qui est responsable en cas d’effets secondaires ? C’est également barré ! L’efficacité du vaccin est-elle garantie ? Barré ! Illisible ! Quelle somme Israël a payé à Pfizer ? Barré ! Qui croire ? l’État  cache soigneusement la réalité certainement gênante de ce contrat.

« Nous sommes emprisonnés dans notre propre pays, personne ne sort, personne ne rentre, pas de vol, nous sommes prisonniers dans notre propre pays. comme lorsque que vous faites une expérience, vous enfermez tous les rats ensemble et observez ce qui se passe… »

En Israël, sans être vacciné il est impossible de travailler, de faire des courses dans les centres commerciaux. Ceux qui se battent pour les droits de l’homme, sont réduits au silence ou licenciés. Une chasse aux sorcières est organisée contre les non-vaccinés. La situation en Israël peut d’autant plus nous inquiéter que ce pays est un laboratoire expérimental dans le domaine médical comme dans le domaine social.

Le Média en 4-4-2

partage cet article !