Les médias russes RT et Sputnik vont être censurés dans l’Union européenne

Ingénierie sociale, Politique

mise à jour le 28/02/22

Dans cette belle démocratie européenne où les médias mainstream distillent leurs mensonges sur tous nos écrans, quoi d’étonnant de voir la censure s’instaurer à propos de la guerre en Ukraine, comme elle l’a déjà fait sur le covid dans les réseaux sociaux. Le pass vaccinal a même interdit aux non-vaccinés d’être libres dans leur propre pays.


Selon la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, il s’agit d’empêcher les médias russes RT (anciennement Russia Today) et Sputnik de diffuser des mensonges. « Nous allons interdire dans l’Union européenne la machine médiatique du Kremlin. Les médias d’État Russia Today et Sputnik, ainsi que leurs filiales, ne pourront plus diffuser leurs mensonges pour justifier la guerre de Poutine et pour semer la division dans notre Union. Nous développons donc des outils pour interdire leur désinformation toxique et nuisible en Europe. » Ursula von der Leyen fait actuellement l’objet d’une enquête parlementaire pour corruption au sein de son ministère en relation avec des cabinets conseils et pour obstruction à l’enquête, car ses deux téléphones portables professionnels saisis ont été consciencieusement expurgés de tout message avant d’être livrés à la commission.

Quid de l’interdiction des médias, blogs ou simple citoyens qui ne pensent pas comme la bienfaitrice de chez Pfizer Ursula von der Leyen ? Allons-nous vers une Europe dictatoriale où l’OTAN a déjà bien entamé son travail mortifère ? Une chose est certaine, le journaliste Frédéric Taddeï a quitté son talk-show « Interdit d’interdire » sur la chaîne de télévision RT France. Par le choix bien aseptisé de ses invités, il s’était déjà interdit d’avoir du courage et de se créer une audience. Il a donc ramassé le pognon et vous le verrez bientôt parader sur le service public tapiner pour le pouvoir profond.

Le Média en 4-4-2

partage cet article !