Charlatanisme : AstraZeneca devient Vaxzevria pour brouiller les pistes !

31 mars 2021 | Humour, Politique, Santé, Société

Un nouveau nom ne change rien à la réalité. Le vaccin Vaxzevria reste AstraZeneca. Une thrombose reste une thrombose. Ainsi est morte une femme de 38 ans le 29 mars, après l’injection d’une dose de vaccin AstraZeneca. Quel dommage de ne pas avoir changé le nom du vaccin plus tôt ! Vaxzevria n’aurait pas été aussi nocif.

Ce stratagème charlatanesque évoque le changement de nom de nombreuses entreprises. Mais sont-elles devenues plus vertueuses ? Allez, quelques exemples de ce genre d’embrouilles.

Orano est le nouveau nom d’Areva. Le scandale Uramin, regardez sur le lien, ça vaut le coup ?

Et Veolia, qui est-ce en fait ? Mais c’est Vivendi pris dans le scandale Meissier. C’est si vieux qu’on l’avait (presque) oublié.

Et Orange ? Mais c’est France Télécom rendu célèbre par les nombreux suicides dûs à l’efficace management de Didier Lombard.

La Lauragaise, c’est plus difficile à deviner. En fait ce joli nom au parfum de terroir a été choisi pour oublier Spanghero et ses goûteux lasagnes à la viande de cheval.

Et l’entreprise Thales qui a choisi un nom de philosophe, pour cacher quoi ? Eh bien, avant Thales, on trouve Thomson CSF rendu célèbre par le scandale de la vente de frégates à Taïwan.

Ce n’est évidemment pas un changement de nom qui peut rendre vertueuse une entreprise. Passons des sociétés aux présidents. Le nom du président change tous les cinq ans… Bon, on arrête là. A vous de continuer et d’en tirer les conséquences.