Changement de tendance pour les métiers qui vont recruter en 2021

mise à jour le 16/03/21

Bar

En pleine période d’examens blancs, QAPA, la plateforme de recrutement par l’intérim, dévoile son baromètre annuel des métiers qui recrutent le plus ou le moins après le BAC. Une année 2021 totalement bouleversée par la crise sanitaire, mais qui dévoile aussi des tendances fortes de fond qui persistent.

Les métiers qui recrutaient sont en plein flou

« Chaque année, les nouvelles générations de bacheliers sont confrontées à des évolutions de toutes sortes. Mais cette année, la crise sanitaire a totalement bouleversé la donne. Les métiers qui recrutaient sont en plein flou et donc déstabilisent les prévisions de recrutement. Avec le BAC en poche cette année, mieux vaut s’orienter vers des filières qui restent compétitives malgré la crise », a commenté Stéphanie Delestre, fondatrice et présidente de QAPA.

De nouveaux métiers en périls en 2021

Bonne nouvelle pour les journalistes, ce métier ne fait plus partie de ceux qui recrutent le moins en 2021. Cette année, tout change ! En raison de la crise sanitaire, les métiers liés à l’hôtellerie-tourisme, la restauration et la vente sont les plus touchés avec dans le trio de tête les valets de chambre, les serveurs et les cuisiniers.

Et en 2021, les métiers qui recrutent le plus sont…

Cette année encore, le classement des métiers qui embauchent a considérablement changé. Néanmoins, trois métiers se distinguent depuis 2019 et sont pratiquement toujours dans le peloton de tête : les manutentionnaires, les préparateurs de commande et les développeurs informatiques.  Le métier de maçon est également prometteur en termes d’embauche.

Que cherchent les jeunes bacheliers avant tout ?

Non seulement le salaire reste le premier critère de choix pour les jeunes, mais il devient de plus en plus important pour 48 % d’entre eux, soit 7 points de plus qu’en 2020 et 12 points de plus qu’en 2019. Les horaires arrivent en deuxième place avec 22 % juste avant l’ambiance qui représente 20 %. A noter que la formation (2 %) et la promotion interne (8 %) n’intéressent plus personne en 2021.

Même s’il baisse légèrement depuis 2019, l’intérim reste avec 45 % le premier type de contrat pour les jeunes bacheliers. Les CDD arrivent en deuxième choix avec 34 %, puis les CDI qui augmentent depuis deux ans et arrivent à 21 %.

Lire l’article…

partage cet article !